Parce que certains matins c’est la course