Après avoir passé une heure  à  cuisiner avec amouuuur un bon petit plat ultra élaboré,  votre mets est accueilli par un petit loulou grognon qui d’entrée de jeu vous annonce la couleur au moment où vous lui présentez son assiette :

«  Mamaaan !!! Je n’ai pas faimmmmm ! »

Aïe Aïe Aïe ! A ce moment précis  vous vous sentez envahie par deux sentiments assez négatifs (tiens donc ?) :

D’une part, l’inquiétude de voir votre progéniture sortir de table l’estomac vide… C’est horrible ! Mon petit moineau ! Il va devenir tout maigre, il ne va avoir que la peau sur les os, et patati et patata !

L’autre sentiment est celui  d’avoir perdu votre temps ! Vous avez passé des heures à cuisiner et surtout à éplucher tous ces bons légumes (achetés exprès chez le primeur) pour RIEN !  Grumph !

Et oui ! Il y a des jours comme ça (pour certains enfants, quasiment tous les jours) où les enfants ne veulent pas finir leur assiette ! Ou pire ne veulent même pas y toucher !l

Alors quoi faire dans ce cas là ?

Tenter la technique de la cuillerée pour chaque membre de la famille ?

  • Une cuillère pour mamannnnn
  • Une cuillère pour papaaaaa !…

Vous avez intérêt à avoir une famille très nombreuse pour arriver à bout de son assiette !

Autre solution : Le forcer sous la menace ?

-Si tu ne manges pas ton assiette, je t’envoie direct  dans ta chambre !!!

Et là à votre grande surprise, vous voyez votre enfant sortir de table, retirer sa serviette, esquisser un large sourire et vous répondre gaiement :

  • Youpi ! Je vais aller jouer !

Bravo ! Pour la menace on repassera !

Vous avez aussi la possibilité de finir son assiette. C’est une bonne idée pour satisfaire votre gourmandise euh… Pour lutter contre le gaspillage ! Vos hanches vous en remercieront grassement!

Je ne citerai pas la méthode de l’entonnoir,  très utilisée dans nos espaces ruraux  notamment sur nos chères amies les oies…Hum ! Bien trop traumatisant ! Et un peu trop dangereux sur les bords…

Comme disent les anciens : «  Un enfant ne se laissera jamais mourir de faim ! » (Paroles très sensées de la grand-mère à King Papa)

Alors à moins qu’il ne soit malade (angine, trouble alimentaire, gastro…), On respire un coup,  on ne s’angoisse pas, et on lui propose un fruit, ou un laitage !

Et du côté de chez vous, ça se passe comment?

Leave a Comment